Thursday, 23 July 2015

LE MÉTISSAGE DES CULTURES DANS L'ART DE HEIKE ZAUNE-GOSHEN by SaHaD


"Life Still" by Heike Zaun-Goshen


Entre abstrait et figuratif, entre orient et occident, l’art de Heike Zaun-Goshen est un pont entre les cultures.
Née en Allemagne, la jeune Heike est très tôt passionnée par le dessin et la peinture. Elle met pour un temps son inclination artistique de côté pour obtenir son diplôme de maîtrise en éducation, histoire et littérature espagnole. Après des études à l’université de Düsseldorf, Heike part en Israël, au Kibboutz, laissant un pays d’une modernité sans cesse en mouvement, pour un jeune pays en développement. « Partir ne semble pas avoir été quelque chose qui aurait effleuré les membres de ma famille. Quand je suis arrivée en Israël, il y a 25 ans, c’était encore très inhabituel de prendre ce genre de décisions, surtout quand il s’agissait alors de quitter l’occident, où la vie était prospère, pour le Proche-Orient, où les choses semblaient incertaines, voire dangereuses, et où même de simples buts étaient souvent très difficiles à atteindre. Il m’aura fallu près d’une dizaine d’années après l’Alya pour revenir à la peinture – il m’arrive encore de voir cela comme un cadeau qu’il m’a été offert par le « vieux continent ». Mes deux parents m’ont transmis le goût de l’art, et aujourd’hui je sais que la peinture est une partie importante de ma vie, et de mon identité – et elle le restera. »
Heike Zaun-Goshen revient donc à la peinture et à l’art dans les années 1990, en Israël, auprès de l’artiste australienne Jane Kohn pendant près de deux ans, suivie d’une année au Jerusalem Studio School dirigé par Israël Hershberg. 
Heike peint dans un style classique, au trait précis, alors que le fond de ses peintures s’inscrit dans des courants modernes, combinant ainsi deux univers. Habituellement, cette plate-forme abstraite sert de cadre à une peinture figurative ; sorte de déclaration audacieuse de l’artiste. Les règles de l'art contemporain, rejetant apparemment les valeurs traditionnelles de la peinture, sont ici détournées pour combiner deux composantes de la réalité et de l’identité de l’artiste – qui reste le sujet central de ses œuvres. Dans son propre langage de la peinture, elle crée ainsi un sentiment de proximité entre ses sujets et l'observateur.
Depuis, l’artiste a participé à de nombreuses expositions à la fois en Israël et à l'étranger. Heike Zaun-Goshen travaille également comme écrivain et traductrice, et elle est l'auteur du livre « Au-delà du mur - chapitres sur la Jérusalem urbaine ».

SaHaD
(Texte publié dans le blog Times of Israel Français)

Click here to see more pictures: Heike Zaun-Goshen's Gallery