Tuesday, 17 November 2015

FESTIVAL « ART’DRENALINE » : DES QUATRE COINS DU MONDE À JÉRUSALEM by SaHaD

Invitation du Festival "Art'Drenaline"


Jérusalem, capitale éternelle, où la culture juive et israélienne est à l’honneur en cette rentrée. Les festivals ne cessent de s’enchaîner les uns après les autres, pour la plus grandes joies des Hiérosolomytains et Hiérosolomytaines, qui découvrent leur ville dans la plus grande effervescence artistique et culturelle. Et le nouveau Festival « Art’Drenaline » fait son entrée sur la scène des événements à ne pas manquer. Du 10 au 30 novembre, au musée Heichal Shlomo, tout près de la Grande Synagogue de Jérusalem, une exposition d’art contemporain israélien sera en résidence pendant trois semaine dans ce musée d’Art Juif, premier musée construit juste après la création de l’état d’Israël.
« Quatre coins du monde » est le nom de cette exposition qui met en avant des peintres, photographes, sculptures et tapissier, tous artistes israéliens, qu’ils soient nés en Israël ou venus de France, de Belgique, d’Allemagne, de Russie. La maîtrise artistique est à l’honneur, tout autant que cette histoire de métissage qui compose la société israélienne, et par là même nourrit la richesse culturelle juive. Ici, l’art urbain côtoie l’art naïf. La photographie urbaine de Daniel Siboni avec Los Angeles comme background répond à la photographie des Hassid de Braslav d’Ephraïm Loeb, le Pop Art de Dan Groover qui met en lumière à coup de bombes aérosol et pochoirs une imagerie empreinte de tradition juive se reflète comme un jeu de miroir dans les variations de Jérusalem de Orli Ziv qui peint ses toiles au couteau et aux pigments naturels. Quant à l’expressionisme de Yakov Lunski, il rime avec l’expressionisme figuratif de Tami Gutman, dans un attachement aux formes et à la couleur dans l’expression de la rêverie poétique. Et Gartner, le virtuose de la matière, de symbole, du temps de l’homme dans un passé éternellement présent,  entre dans un dialogue avec Heike Zaun-Goshen, qui souligne la précision du geste dans ses œuvres figurative. L’art abstrait, quant à lui, se diffuse dans les sculptures en métal de Rami Ater, et les peintures de Lilac Abramski-Arazi.
En plus de ce voyage artistique, différents événements rythment ce festival. Tout d’abord, le vernissage aura lieu le mardi 10 novembre à partir de 19H, en présence des artistes et avec une présentation originale de chocolats et pâtisseries par des maîtres-artisans israéliens, et une ambiance musicale composée par le pianiste-auteur-compositeur David Lev. Le dimanche 15 novembre, à partir de 19H, une vente aux enchères sera organisée par Art’Drenaline en association avec le F.S.J.U. au profit de l’association A.M.I., avec une représentation musicale du guitariste David Loeb. Et enfin, le mardi 24 novembre, à partir de 19H, une représentation du « Soul’Ame » sera donnée, avec peinture, musique et poésie en Live.

SaHaD
(Article publié dans JSS NEWS)

Pour plus d’informations : art-drenaline.blogspot.co.il
Pour acheter les tableaux en ligne : www.israelmodernart.com
Pour toutes questions : 052-6083859

HEICHAL SHLOMO MUSEUM
58, KING GEORGE STREET
JERUSALEM
Du dimanche au lundi de 09H à 20H
Vendredi et veilles de fêtes de 09H à 14H