Tuesday, 17 November 2015

LES SECRETS DU DÉSERT À MITZPE RAMON by SaHaD

Cratère de Mitzpe Ramon
Oasis au beau milieu du désert du Néguev, entre sentiers et falaises, sources et monts, à 85km au sud de Beer Shéva, Mitzpe Ramon jouit d’un point de vue extraordinaire et incomparable étant située sur la berge du cratère de Ramon, à 300 mètre au-dessus. "Point d'observation de Ramon", la ville emprunte le nom du cratère sur lequel elle est nichée, « Ramon » serait une déformation de « Romain », et viendrait d’une voie que les Romains avaient construite.
Long de 40 km, large de 8 km et d’une profondeur de 500 mètres, il s’agit du plus grand cratère du Neguev. Techniquement, un Machtesh (le mot hébreu traduit par « cratère ») est une vallée érodée, murée de falaises pentues de tous ses cotés, et drainée par un unique cours d’eau. Ce phénomène n’existe qu’en Israël, d’où l’introduction du terme hébraïque dans la littérature scientifique international. Notons que le Mac            htesh Ramon est une exception à la définition, puisque deux ruisseaux y cheminent : Le Nahal Ramon (le plus important) et le Nahal Ardon. Un second cratère se trouve au sud, né de l’érosion de deux cratères jumeaux : le Mont Arif.
Dans la ville, des traces de la vie juive qui remontent à environ 3.000 ans, à l’époque du premier Temple, ont été mises à jour. Les habitants y avaient créé d’immenses puits pour récolter, en hiver, le plus d’eau possible en vue des étés désertiques. Durant l’occupation, les Romains avaient construit une voie d’accès vers le sud. La route n’ayant pas résisté au temps, elle fut reconstruite dans les années 1950 afin de relier le sud au reste du pays, et poussée au delà vers la mer Rouge. Mitzpe Ramon voit donc le jour en 1951, et la présence juive est ainsi renforcée dans le Neguev. Aujourd’hui Mitzpe Ramon reste une petite ville, assez isolée des grands ensembles urbains israéliens, et lutte avec un des taux de chômage les plus élevés du pays.
L’implantation récente de plusieurs bases militaires de près de 10.000 soldats et d’une vaste base aérienne dynamise la région, ainsi que la présence de l’observatoire d’astronomie Wise, le seul au monde situé entre l’Europe et l’Australie capable de communiquer à la Nasa des informations d’ordre spatial. Quant au centre touristique, il recèle énormément d'activités reliées à l’environnement désertique : un centre touristique avec  une vue spectaculaire sur le Machtesh, un parc zoologique qui abrite des animaux du désert caractéristiques de la région, des ballades à dos de chameaux ou de lamas, en jeep, des randonnées pédestres, des visites de la ferme organique ou de la maison des artistes, des escalades, des descentes en rappel, du tir à l’arc.
Une petite communauté, des African Hebrew Israelites of Jerusalem (souvent appelés Black Hebrews), est une communauté religieuse d'origine afro-américaine, considérant descendre des anciens Hébreux de la Bible – mais non reconnus comme Juifs par Israël –, et qui a émigré à ce titre en Israël à partir de 1969, surtout à Dimona, mais aussi dans d'autres villes, comme Mitzpe Ramon. Ils font un parallèle incertain entre l’esclavage des Hébreux en Egypte et la traite des nègres en Afrique et aux Etats-Unis. Pour eux tout peuple affranchit devient le « peuple de D.ieu » et fait d’eux le nouveau peuple élu.

LE PLUS !
L'hôtel Beresheet est situé au milieu d'un magnifique paysage primitif, près de l'ancienne route des épices, sur le bord des falaises qui descendent dans le cratère de Ramon - un phénomène naturel extraordinaire sans équivalent dans le monde. L'emplacement unique de l'hôtel (800 mètres au-dessus du niveau de la mer) garantit un temps frais et confortable toute l'année - les clients sont invités à apporter des vêtements chauds, même pendant l'été.


SaHaD
(Article publié dans Lo'La Magazine, Novembre 2015)