Sunday, 3 January 2016

STOCKHOLM, LA « VENISE DU NORD » by SaHaD

Stockholm

Magique et féerique pour tous contes aux décors de neige, avec d’imposants palais et ses rues pavées en son centre, la ville de Stockholm a le charme de ces villes européennes construites au Moyen-Age autour d’un point d’eau, et qui en ont fait leur cœur. Cette « Venise du Nord » (à l’instar de Bruges, en Belgique, à Saint-Pétersbourg en Russie, et à Amsterdam, aux Pays-Bas), s’est fondée sur quatorze îles, se trouvant sur la côte orientale de la Suède, qui font toutes partie de l'archipel de Stockholm, en pleine mer Baltique, à l'embouchure du lac Mälar, et reliées entre-elles par cinquante-sept ponts ; faisant de l'eau un élément omniprésent puisqu'elle représente environ 30 % de la superficie de la ville avec une proportion identique pour les espaces verts. L'important archipel, constitué d'environ vingt-quatre milles îles et entouré de forêts vierges, est un lieu de détente prisé des habitants de la ville qui aiment s'y rendre le week-end ainsi que le mercredi après-midi.
Juste à quelques mètres de la capsule de temps où se trouve Gamla Stan  – la Vieille Ville située sur la petite île de Stadsholmen – au cadre calme et idyllique avec d'étroites ruelles, le Palais Royal, le Musée Nobel ou la maison de la noblesse, le centre-ville moderne brille comme les pages d'un magazine, entre grands magasins, musées d’art, cuisine inventive et design d’avant-garde. La partie principale de Stockholm est constituée de plusieurs quartiers au caractère distinct, qui constituent autant de lieux à visiter. Djurgården, une des îles de Stockholm, rassemble les principales attractions touristiques de la ville. On y trouve le Musée Vasa, Skansen, le Musée Nordique, le Musée ABBA, le parc d'attraction de Gröna Lund ainsi qu'un grand parc. Södermalm est un quartier très animé, où se trouvent de nombreuses discothèques. La place de Mariatorget y est un lieu très prisé, ainsi que les nombreuses églises. Les autres quartiers notables sont Norrmalm, Östermalm, Kungsholmen ou Skeppsholmen. Capitale de la Suède, Stockholm abrite une grande partie des principaux lieux culturels de Suède, dont des théâtres, une centaine de musées (les plus célèbres sont le Musée Vasa, Skansen, le Musée Historique, le Musée ABBA, le Musée d'Art Moderne, le Musée National des Beaux-Arts, le Muséum Suédois d'Histoire Naturelle ou encore le Musée Nordique) ou des opéras ; elle a par ailleurs été capitale européenne de la culture en 1998. Stockholm possède deux orchestres de renom : l'orchestre philharmonique royal de Stockholm et l'orchestre symphonique de la radio suédoise. Dans la ville et ses environs, se trouvent deux sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le château de Drottningholm et le cimetière de Skogskyrkogården.

C’est dès la fin du XVIIème siècle, que des marchands juifs fréquentent les ports suédois mais ils ne sont pas autorisés à s'y établir. Charles XII les autorisera à s’installer en Suède sans abjurer leur religion – droit limité à de petites villes ou à la campagne, car ceux sont les marchands juifs qui gèrent la paie de ses armées. Après sa mort en 1718, ces marchands financent à plusieurs reprises la maison royale et insistent pour obtenir en échange de meilleurs droits pour leurs coreligionnaires. Huit Juifs vivent à Stockholm jusqu'en 1734. Le premier Juif à obtenir en 1774 le droit de s'établir en Suède sans se convertir est Aaron Isaac, un graveur de sceaux et mercier venu de Poméranie.
Le premier Minyan est établi à Stockholm en 1775 et la première communauté disposant d'une synagogue s'installe entre 1775 et 1779 dans le port de l'île de Marstrand, non loin de Göteborg. La Grande Synagogue de Stockholm, où l’on y célèbre le judaïsme Massorti (ou conservateur), se situe dans la petite rue Wahrendorffsgatan, près du parc Kungsträdgården. La construction du bâtiment date de 1867-1870 et a suivi les plans de 1862 de l'architecte Fredrik Wilhelm Scholander. Une synagogue plus ancienne était utilisée de 1790 à 1870 à Tyska, dans la Vieille Ville, et succédait déjà à un précédent lieu de culte situé à Köpmantorget et utilisé entre 1787 et 1790.
Sur les 12 000 Juifs vivant dans le grand Stockholm, 4 000 sont membres de la communauté juive (Judiska Församlingen) qui compte trois synagogues, la Grande Synagogue de rite Massorti et deux autres de rite orthodoxe.
L'une des deux salles du Musée Juif (Judiska Museet) est consacrée au thème de l'intégration des Juifs dans la société suédoise, et au rôle qu'ils ont joué dans la littérature, les sciences, l'industrie et le commerce. L'exposition s'ouvre sur l'année 1774, date à laquelle, pour la toute première fois, un Juif, Aaron Isaac, put s'installer en Suède, avec le droit de pratiquer sa religion. La rétrospective s'achève avec un aperçu sur la communauté des 18 000 Juifs suédois dont la moitié vit aujourd'hui à Stockholm ou dans ses environs. Une grande partie de l'exposition souligne le rôle de la Suède, pays protecteur des Juifs norvégiens et danois, au cours de la Seconde Guerre mondiale. La seconde salle expose divers objets de culte et montre comment, au travers d'une existence souvent précaire, les Juifs ont veillé à perpétuer leurs traditions.
L’émancipation et l’égalité devant la loi pour les Juifs ne datant que de 1910. Depuis quelques années, malheureusement, la situation pour les Juifs se dégrade en Suède.

LE SAVIEZ-VOUS ?
-    Stockholm s'écrit et se prononce différemment dans d'autres langues : Holmia en latin, Stockholbma en same, Stokholma en letton, Estocolmo en portugais et espagnol, Stokholmas en lituanien, Tukholma en finnois, Stokholmi en meänkieli, Stokkhólmur en islandais, Stoccolma en italien, Sztokholm en polonais, Stokgol'm (Стокгольм) en russe, Sutokkuhorumu (ストックホルム) en japonais, Sídégēěrmó (斯德哥尔摩) en chinois. En anglais, en néerlandais et en allemand, Stockholm s'écrit de la même façon mais se prononce légèrement différemment.

-     Stockholm est le lieu de résidence officielle du roi Carl XVI Gustav.

-   Les températures ne sont jamais descendues au-dessous de - 25 °C depuis l'hiver 1986-19876. Le nombre d'heures d'ensoleillement est 1900 heures.

-    Nelly Sachs (1891-1978), née à Berlin et devenue suédoise, remporte le prix Nobel de littérature en 1966, pour son œuvre sur la Shoah.

SaHaD
(Article publié dans le Lo'La Magazine, Janvier-Février 2016)