Sunday, 13 March 2016

LE MONT HERMON by SaHaD

Mont Hermon, Israël
Haut de 2 814 mètres d’altitude, le sommet de la montage est la frontière naturelle entre la Syrie et le Liban, et se trouve au sein du territoire nord d’Israël depuis la guerre des Six Jours, en 1967, après avoir longtemps été sous domination « Perse-syrienne ». Depuis le XIème siècle, le Hermon est habité par les Druzes, leurs plus grands villages étant Hasbaya et Majdel Shams. En raison de son importance militaire stratégique, le lieu est fortement militarisé et certaines zones militaires sont interdites au public : par temps clair, on peut, depuis son sommet, avoir une vue imprenable sur le plateau du Golan et jusqu'à la région de la Galilée et celle du lac de Tibériade, et de l'autre coté sur la Syrie, et même Damas ! En Israël, le plus haut point se situe à Mitzpe Shelagim, « L'Observatoire de Neige », à 2 210 mètres d'altitude. Très riche en sources d'eau potable essentielles pour la région, la chaîne montagneuse reçoit jusqu’à 1 500 millimètres de précipitations par an, dont une partie sous forme de neige, et ses eaux s’écoulent dans les rivières Hasbani, Dan, Hermon et leurs affluents, et se jettent dans le Jourdain et le lac de Tibériade. Les autres monts plus au nord de la montagne, se jettent dans les rivières Amana et Parpar en Syrie.
Les Bné Israel conquissent le Hermon à l’époque de l’entrée en Israël, il y a quelque 3 300 ans. La Thora fait état de cette montagne aux différents noms : Sirion (« Carapace ») pour les Sidoniens, Senir (« Neige ») pour les Amorréens, ou encore Cion (« Sommet ») ; mais ce sera Hermon (« Saint ») qui sera retenu jusqu’à aujourd’hui. En effet, le Roi David nous rappelle le caractère saint de l’endroit dans ses psaumes (133 : 3) : « Comme il est bon et doux à des frères de vivre dans une étroite union… comme la rosée du Hermon qui descend sur les monts de Sion, car c'est là que D.ieu a placé la bénédiction, la vie heureuse pour l'éternité ».
Le climat montagnard qui y règne permet une faune et une flore exceptionnelles, et l’endroit est proclamé dès 1974 « Réserve Naturelle Protégée » : papillons (on en dénombre pas moins de 23 espèces), plantes uniques (la plante d’épines par exemple) ou espèces rares (comme la sitelle des hauteurs) participent à la beauté du lieu au printemps et en été, et constitue une destination privilégier pour les vacances, avec ses chemins de traverses pour des promenades à la découverte de productions viticoles. Le complexe apporte une importante source de revenus pour les résidents des deux localités adjacentes que sont Neve Ativ et Majdal Shams, en abritant une petite station de ski qui fait la joie en hiver de tous les Israéliens et des touristes.

BON À SAVOIR :
  • ·     En haute saison, 12.000 personnes peuvent skier chaque jour
  •   Le Hermon est une montagne skiable avec ses 14 pistes (à peu près 45 km), 11 téléphériques, commerces, café, équipements, le tout sur un site de près de 5 000 hectares.
  • ·       L’entrée du site coûte 49 NIS, et environ 350 NIS pour un forfait.
  • ·       La station a récemment ajouté un snowpark.
  • ·       Station de ski : http://www.booking.com/landmark/il/mount-hermon-ski-site.fr.html
  • ·       Dans le passé y vivaient même des ours et des lions !


SaHaD
(Article publié dans Lo'La Magazine, Mars 2016)