Sunday, 24 July 2016

DE L’ENTRELACEMENT DU MOT ET DE L’IMAGE DANS LES ŒUVRES D’AVIVIT BALLAS BARANES by SaHaD

"Interruption dans la Continuité" by Avivit Ballas Baranes

Née en 1960 à Tel Aviv, Avivit Ballas Baranes vit et travaille ces dix dernières années au Kibboutz Regavim, après avoir passé vingt ans à Paris, où elle a suivi des études d’Arts à l’université Paris VIII et obtenu sa Maîtrise d’Art en 1989. Ses œuvres depuis lors ont été exposées dans plusieurs musées israéliens, comme le musée de Tel-Aviv, le musée d’art israélien de Ramat Gan, le musée Wilfrid Israel  et plus récemment le musée d’Ein Hod, ainsi que dans différentes galeries en Israël, en Europe et en Australie. Aujourd’hui, elle enseigne au Collège Universitaire des Arts et de la Société de Netanya, et donne des ateliers de peinture et de sculpture pour personnes âgées à Pardes Hannah.
Artiste multidisciplinaire touchant à la peinture, la poésie et l’installation, Avivit travaille des matériaux tels que le plâtre, le sable, la sciure de bois, le collage, la peinture à l’huile et à l’acrylique, tout en insérant ses compositions poétiques dans ses œuvres plastiques. « En travaillant avec des matériaux différents, comme dans un ‘laboratoire’, je crée des composés uniques de matériel de formation, je peux exprimer la profondeur, la distance, la proximité, la lumière et l'ombre, la présence de l'image volumétrique ». Les thématiques de recherche de l’artiste se concentrent autour des sujets d’appartenance ou les phénomènes d’aliénation, du patrimoine culturel et de la langue à travers des images de l’univers scientifique et de la nature combinées avec des citations empruntées au monde de l’art et de la littérature. Illustrant ainsi la forme la plus symbolique d’images frappées en matière idéologique et personnelle,  traitant des zones intermédiaires, des limites et des définitions de lieu et de l'identité. Tout en renforçant les liens entre les bases de données et le patrimoine artistique, des concepts tels que le lieu physique et métaphorique, la langue, et la pertinence culturelle.
D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, l’écriture a toujours accompagné l’œuvre de Avivit, tout autant l'écriture artistique (poésie), comme l'écriture théorique sur l'art. Faisant partie intégrante de son travail, elle apparaît en images, alliant à l’imagerie visuelle l’univers verbal que la caractérise. Parfois un texte peut être porteur à la fois de l’idée et du contenu, et parfois l’écriture est impossible à déchiffrer. La lecture de cet entrelacement d’images et de textes, confère à l’œuvre une dimension riche et nouvelle, dans un processus constant de mouvement, passant du concret à l’abstrait. Dans une recherche le long du chemin de l'image visuelle, verbale et physique, et essayant de fournir l'idée conceptuelle de la présence physique et visuelle.


SaHaD
(Article publié dans le blog Times of Israel)